Valeurs

Deuxième grossesse: changements plus fréquents


La mère sera mieux préparée, physiquement et psychologiquement, à affronter le nouveau défi d'une seconde grossesse, mais le développement de la grossesse et de l'accouchement ne sont pas les mêmes, même si la même femme les vit, et il y a des aspects à prendre en compte. Certains sont positifs et d'autres moins.

Nous vous disons ce queavantages et inconvénients auxquels vous faites face lors de votre deuxième grossesse:

- Troubles typiques de la grossesse. Diminuer car les tissus ont gagné en élasticité. Les maux de dos, les nausées du premier trimestre, la sciatique ou les problèmes de circulation dans les jambes peuvent apparaître différemment.

- Le travail est plus léger. En général, si pour un premier enfant cela peut même prendre 24 heures entre le début du travail et l'accouchement, pour le second, le temps nécessaire est réduit de moitié. La phase de dilatation est généralement plus courte car le col de l'utérus s'éclaircit très rapidement. De plus, les parois vaginales sont plus distendues et plus élastiques, car ce n'est pas le premier bébé à traverser le canal vaginal.

- Le travail raccourcit sa durée. Après le premier accouchement, le corps de la mère subit divers changements qui faciliteront les accouchements ultérieurs. Le temps d'adaptation du corps de la femme est réduit, car le col de l'utérus est plus doux, ainsi que les tissus environnants, ce qui facilite la dilatation et l'expulsion du bébé. De plus, la femme a moins peur, elle sait déjà pousser et collabore mieux avec le gynécologue et la sage-femme.

- Le ventre montre avant. C'est parce que les muscles de l'abdomen sont plus détendus et s'adaptent plus tôt aux changements de la grossesse. Si lors de la première grossesse, la grossesse n'est perceptible qu'au quatrième ou cinquième mois, au second, le ventre est déjà visible à partir du troisième mois.

- Les mouvements de bébé sont remarqués tôt. Lors de la deuxième grossesse, les mouvements du fœtus sont remarqués à partir de la 14e semaine de grossesse, tandis que la nouvelle mère ne les éprouve qu'à la 20e ou 22e semaine. est capable de le reconnaître immédiatement.

- La date d'échéance est avancée. Lors de la deuxième grossesse, divers facteurs influencent la durée de la grossesse. La date d'accouchement peut être avancée de quelques jours car le col de l'utérus est plus mou et il lui est plus difficile de rester fermé jusqu'à la fin de la grossesse.

- Après une césarienne, le second peut être un accouchement vaginal. La cicatrice de césarienne ne constitue pas un obstacle à un second accouchement vaginal, surtout si le premier a été réalisé pour une raison circonstancielle et après l'intervention il n'y a pas eu de complications.

- Moins de chance d'épisiotomie. Une distension correcte du tissu périnée permet de ne pas réaliser d'épisiotomie. Avant, il était pratiqué sur presque toutes les femmes pour éviter les larmes, mais si cela n'était pas nécessaire lors du premier accouchement, ce ne sera pas nécessaire lors du second. La raison en est que la vulve est mieux distendue lors du deuxième accouchement et que l'épisiotomie est généralement beaucoup plus petite et parfois même pas nécessaire. Cela apparaîtra dans la récupération post-partum.

- Le ralentissement hormonal est mieux surmonté. L'expérience antérieure permet de relativiser les problèmes et d'utiliser les mécanismes qui ont aidé à surmonter la première dépression post-partum. La multiplication de la charge de travail ne cause pas autant d'anxiété car la mère se sent plus en confiance. Le père a tendance à s'impliquer davantage car il a moins peur de s'occuper du bébé et, en général, la femme ne souffre pas autant de la crise post-partum.

- Plus facile de reprendre l'activité sexuelle. Reprendre le sexe est moins effrayant. Comme après le premier accouchement, il est conseillé de ne pas avoir de rapports sexuels avec pénétration dans les six semaines suivant l'accouchement, pour laisser le temps aux tissus de retrouver leur élasticité, surtout s'il y a eu épisiotomie. Il est conseillé de pratiquer des exercices de Kegel (contraction et détente du vagin) pour aider le périnée à retrouver son élasticité.

- Allaitement: l'expérience compte. La mise en place de l'allaitement n'a plus de secret pour une mère qui va l'initier pour la deuxième fois. Désormais, la poitrine et les mamelons sont plus bronzés et la peau moins sensible. Avec l'expérience ci-dessus, la mère s'adapte de manière plus sûre aux besoins de son bébé.

- L'utérus met plus de temps à retrouver sa taille. L'utérus met un peu plus de temps à retrouver sa taille d'origine en raison d'une tension musculaire. Les torts, qui sont des spasmes qui aident à le contracter, sont plus nombreux et douloureux pendant les 3 ou 4 jours suivant l'accouchement.

- Récupérer la ligne est une tâche plus difficile. Bien qu'il n'y ait aucune raison médicale à cela, le corps met plus de temps à retrouver sa forme. Généralement, une fois l'allaitement terminé, et avec une alimentation saine et un programme d'exercice, le corps retrouve son poids idéal.

- La fatigue est plus perceptible. Dormir peu et interrompu par les heures d'allaitement et, en même temps, s'occuper de l'enfant plus âgé se traduit par une plus grande fatigue et un manque de temps. Il est conseillé d'être aidé pour retrouver le sommeil et se reposer pendant les siestes de bébé.

Marisol Nouveau. Rédacteur

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Deuxième grossesse: changements plus fréquents, dans la catégorie Devenir enceinte sur place.


Vidéo: Troubles de rythme et grossesse #mercredi (Octobre 2021).