Valeurs

Amniocentèse pendant la grossesse


L'amniocentèse est une test prénatal dans lequel un petit échantillon du liquide amniotique qui entoure le fœtus à l'intérieur de l'utérus de la future mère est extrait, afin qu'il puisse être analysé. Le test prénatal permet de prélever un échantillon de liquide amniotique du sac qui entoure le fœtus pour une analyse plus approfondie.

L'échantillon d'amniocentèse pendant la grossesse est retiré en insérant un aiguille fine dans l'utérus à travers l'abdomen: réalisé à l'aide d'images échographiques. Il permet de réaliser différents tests. Heureusement, seulement 5% des amniocentèses effectuées détectent une anomalie chez le fœtus.

Bien qu'elle ne puisse pas déterminer toutes les anomalies congénitales, l'amniocentèse est utile pour détecter tout problème ou anomalie qui peut être produit chez le fœtus. Entre elles:

- Le syndrome de Down

- Anémie falciforme (anémie falciforme)

- Fibrose kystique

- Distrophie musculaire

- Tay-Sachs et maladies similaires

- Certaines anomalies du tube neural (maladies dans lesquelles le cerveau et la moelle épinière ne se développent pas bien), comme le spina bifida et l'anencéphalie.

L'amniocentèse est aussi le test qui permet avec la plus grande certitude de connaître la sexe de bébé. Effectué au troisième trimestre de la grossesse, il permet de savoir si les poumons du bébé sont suffisamment matures pour faire avancer l'accouchement si nécessaire. Il peut également être indiqué pour évaluer un éventuel infection.

Les échographies effectuées en même temps que l'amniocentèse peuvent détecter des défauts supplémentaires, tels que la fente palatine, la fente labiale, le pied bot ou des malformations cardiaques. Les autres anomalies congénitales ne sont pas détectées par amniocentèse ou échographie prénatale.

Ce test est souvent effectué pendant la deuxième trimestre de grossesse, c'est-à-dire entre la 15e et la 18e semaine. Il est particulièrement recommandé aux femmes enceintes qui présentent un risque plus élevé que le futur bébé souffre de malformations congénitales génétiques ou chromosomiques, ou de certaines malformations. Amniocentèse il est conseillé dans les cas suivants:

1. Lors de grossesses de femmes de plus de 35 ans. Le risque d'avoir des enfants avec certaines malformations congénitales chromosomiques augmente avec l'âge de la femme. Le trouble le plus courant dans ce cas est le syndrome de Down (une série d'anomalies physiques et mentales causées par la présence d'un chromosome supplémentaire). Selon les statistiques, un enfant sur 1250 dont la mère a entre 20 et 30 ans sont nés avec le syndrome de Down; un enfant sur 400 lorsque la mère a 35 ans; et un enfant sur 100 lorsque la mère atteint 40 ans.

2. Lors de grossesses féminines qui a déjà eu un enfant avec une anomalie congénitale.

3. Dans les grossesses nécessitant des tests de diagnostic lorsque les tests sanguins détectent lla présence de protéine alpha foetus (AFP) et d'autres substances. Une faible concentration de cette substance suggère une anomalie chromosomique (spina bifida, anencéphalie). L'amniocentèse, dans ces cas, sert à détecter et à confirmer le diagnostic.

4. Lors de grossesses de les couples ayant des antécédents médicaux familiaux indiquant que leurs enfants sont plus à risque d'hériter d'une maladie génétique. L'amniocentèse n'est pas recommandée pour toutes les femmes enceintes en raison d'un faible risque de fausse couche. Il ne doit être pratiqué que sous contrôle médical et sur indication.

L'abdomen de la femme enceinte est désinfecté avec une solution d'iode. Par la suite, le médecin, à l'aide d'une échographie, introduit un fine aiguille creuse à travers l'abdomen et l'utérus pour prélever un échantillon de liquide amniotique. 15 à 30 ml sont extraits. (une ou deux cuillères à soupe) du liquide, et l'aiguille est retirée.

Le test ne prend que quelques minutes. Selon certaines femmes, le test est indolore. D'autres ont des crampes, une perte de sang ou de liquide amniotique, de sorte recommande de reposer le patient pendant plusieurs jours après le test. Après son extraction, le liquide est analysé en laboratoire pendant une à deux semaines. Les résultats peuvent généralement être connus en trois à quatre semaines.

On estime que votre fiabilité il est de 99,4 pour cent. Il n'existe aucun test prénatal qui puisse garantir qu'un bébé naîtra à 100% en bonne santé, car certaines anomalies congénitales ne peuvent être diagnostiquées qu'avant l'accouchement. Trois à quatre enfants sur 100 naissent avec une anomalie, bien que plus de 95% des femmes à haut risque qui subissent un dépistage prénatal ont la bonne nouvelle que leur bébé ne souffre d'aucun trouble. La précision de l'amniocentèse dans le diagnostic des anomalies chromosomiques (comme le syndrome de Down) est extrêmement élevée: entre 99,4 et 100%.

Source consultée:
- Fondation March of Dimes Birth Defects

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Amniocentèse pendant la grossesse, dans la catégorie Maladies - désagréments sur place.