Prématuré

Les 6 questions les plus fréquentes sur les vaccins chez les bébés prématurés


Malgré le fait que les vaccins parviennent à éviter entre deux et trois millions de décès par an (selon les données de l'Organisation mondiale de la santé), il y a toujours de l'ignorance et de la peur de la part de la population lorsqu'il s'agit de les administrer aux bébés prématurés, ce qui malheureusement, cela se traduit par une plus grande gravité lorsqu'il s'agit de contracter des infections chez ce type d'enfants arrivés dans ce monde avant leur heure.

La durée de la grossesse est de 40 semaines et la gestation est considérée à terme entre les semaines 38 et 42; à la place, il est établi qu'un enfant est prématuré lorsqu'il est né avant la 37e semaine de gestation.

Le problème fondamental chez les prématurés est qu'ils se défendent moins bien (ils sont plus vulnérables) contre les infections, car leur système immunitaire est encore plus immature, ainsi que leur barrière peau-muqueuse. Pour éviter de futures complications, il est nécessaire de respecter le calendrier de vaccination en vigueur dans votre lieu de naissance au moment de votre arrivée dans le monde.

Mais même ainsi, il y a encore des retards dans le calendrier de vaccination au cours des six premiers mois de la vie en raison, dans la plupart des cas, d'une maladie qui contre-indique temporairement la vaccination, et / ou de la peur ou de l'ignorance de la part des patients. mères sur la sécurité et la réactogénicité (effets indésirables) des vaccins chez ces enfants.

Généralement, les mères d'enfants prématurés ont des doutes non seulement sur les soins ou l'alimentation, mais aussi sur l'observance de l'administration des vaccins: à quel âge les vaccins doivent-ils être respectés, quels effets indésirables le petit peut-il avoir ... Nous allons donc vérifier certains points spécifiques qui pourraient vous aider:

1. À quel âge le calendrier de vaccination doit-il être respecté? Est-ce la même chose qu'un enfant à terme?
Les nourrissons prématurés devraient recevoir leur calendrier de vaccination en fonction de leur âge chronologique (postnatal), quel que soit leur poids à la naissance ou leur âge gestationnel, c'est-à-dire tout comme les nouveau-nés à terme. Les seules exceptions sont le vaccin contre l'hépatite B et le vaccin BCG, dans lequel le nouveau-né doit atteindre respectivement 2 kg (4 lb) et 2 500 kg pour être appliqué.

L'American Academy of Pediatrics recommande que tous les nouveau-nés reçoivent le vaccin contre l'hépatite B dans les 24 heures suivant la naissance; Dans le cas du nouveau-né qui n'a pas reçu le vaccin en raison d'un poids inférieur à 2 kg (mentionné ci-dessus), il doit recevoir le vaccin dès que possible, dès qu'il atteint le poids suggéré, sauf dans le cas où la mère pendant la grossesse a eu un résultat positif au test de l'hépatite B, auquel cas il doit être pris quel que soit le poids de naissance, de préférence dans les premières heures de la vie.

2. En cas d'hospitalisation, quand faut-il les rencontrer?
S'il est hospitalisé, il doit être satisfait à l'âge de 2 mois, tant qu'il est cliniquement stable, c'est-à-dire qu'il n'est pas sous ventilation mécanique, ni avec une infection grave mettant sa vie en danger, qu'il n'est pas sous traitement aux stéroïdes. (car il altère la réponse immunitaire du vaccin), et qu'il est stable aux niveaux métabolique, cardiaque et respiratoire; Il convient de noter à ce stade que les apnées sont fréquentes chez les prématurés et, par conséquent, il faut prendre en considération que pour être vaccinés, ils ne doivent pas avoir eu d'épisode d'apnée 7 jours avant l'observance du vaccin.

3. Le lieu d'administration du vaccin et la dose sont-ils différents chez les prématurés?
Les vaccins seront effectués dans les 6 premiers mois de la vie, par voie intramusculaire au niveau du tiers moyen du visage et de la partie externe antérolatérale de la cuisse, car c'est là qu'il y a le plus de masse musculaire. Concernant la dose, c'est la même que celle utilisée chez les nouveau-nés à terme, et bien entendu, les vaccins combinés seront toujours préférés pour éviter les ponctions multiples.

4. Les vaccins sont-ils sûrs chez les bébés prématurés?
Oui, tous les vaccins disponibles à ce jour sont efficaces et sûrs et devraient y être appliqués encore plus, en raison du développement incomplet de leur système immunitaire et des conditions de prématurité.

5. Les réactions post-vaccination sont-elles plus fortes chez les prématurés?
Non, les effets secondaires associés à tout vaccin sont les mêmes pour les prématurés que pour les nourrissons nés à terme, il n'y a aucune preuve que la fréquence des effets indésirables est plus élevée chez les prématurés que chez les nourrissons à terme.

6. Les personnes qui vivent avec le bébé prématuré devraient-elles avoir une considération particulière?
Oui, les personnes qui vivent avec un bébé prématuré doivent se conformer au vaccin antigrippal et l'appliquer chaque année, ainsi que maintenir le calendrier de vaccination à jour.

Par-dessus tout, la prévention est la meilleure arme contre toute maladie, par conséquent, le lavage des mains est essentiel pour éviter la contagion.De plus, nourrir autant que possible avec l'allaitement est essentiel, car il confère une protection extrêmement importante à l'enfant et détermine largement vos défenses. Et, comme nous l'avons expliqué tout au long de cet article, n'oubliez pas les vaccins.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Les 6 questions les plus fréquentes sur les vaccins chez les bébés prématurés, dans la catégorie Prématuré sur place.


Vidéo: Convulsions chez le NN (Décembre 2021).