Nouveau née

Soin de la tête du nouveau-né pour éviter les malformations


Les nouveau-nés sont de plus en plus fréquents avec une malformation du crâne, connue sous le nom de plagiocéphalie. Cette déformation du crâne peut-elle être évitée? Lorsqu'il survient en raison de causes intra-utérines, l'enfant doit être traité directement, mais si l'enfant naît sans aucune altération, les parents doivent prendre des précautions particulières dans le tête du nouveau-né pour éviter les malformations.

Chaque jour, j'admire davantage la grandeur de la nature, surtout lorsqu'un bébé naît par voie vaginale, car elle lui permet de passer par un canal assez étroit. Et il le fait «sans problème» parce que les structures de son crâne, qui sont des os mous, ont la capacité de se chevaucher et de se comprimer pour s'adapter au canal étroit du vagin; ainsi, de cette manière, grâce à un processus appelé «moulage», le fœtus sort la plupart du temps sans complications.

Dans ce processus, non seulement les six os du crâne (frontal, occipital, 2 pariétal et 2 temporel) travaillent, mais également d'autres structures appelées fontanelles et sutures jouent un rôle important dans le processus de modélisation.

Les fontanelles principales sont antérieures et postérieures et elles restent ouvertes jusqu'à un certain âge pour permettre au cerveau du bébé de grandir et de se développer. La fontanelle antérieure ferme entre 9 et 18 mois et la fontanelle postérieure entre le premier et le deuxième mois de la vie de l'enfant. S'il y a une fermeture prématurée de la même chose, elle doit être évaluée périodiquement pour observer la présence de complications, ce qui est connu sous le nom de «craniosynostose».

Bien sûr, à la naissance de notre bébé, nous nous attendons à ce que tout soit parfait, mais s'il naît par voie vaginale, sa tête est généralement en forme de cône, qui devient arrondie au fil des jours; parfois, cette déformation peut être maintenue, nous devons donc consulter le pédiatre pour trouver la solution.

Lorsque je reçois des nouveau-nés dans mon bureau et que je fais un examen physique approfondi, l'une des parties qui retient mon attention est la tête, que je vérifie pour toute déformation ou altération de ses structures, non seulement qu'elle est visible, mais aussi palpable, et l'une des déformations les plus fréquentes est la plagiocéphalie.

La plagiocéphalie Elle peut être définie comme une déformation asymétrique du crâne, produite par une pression constante, exercée sur la même région du crâne, qui peut être observée dès la naissance du bébé ou peut se développer dans les premières semaines ou mois de vie.

Elle peut avoir son origine intra-utérine (causes prénatales), notamment en cas de grossesses multiples, en raison du peu d'espace entre les fœtus, ce qui les conduit à avoir des positions anormales qui compriment constamment le crâne, ou également lors de grossesses avec oligoamnios, là où il n'y a pas assez de liquide amniotique pour amortir les mouvements du bébé dans l'utérus.

L'autre origine ou cause de la plagiocéphalie peut être extra-utérine, également appelée positionnelle (causes postnatales), en raison de la position que le bébé adopte au coucher, c'est-à-dire la même posture en permanence, ce qui fait tendre l'os à couler de ce côté (les os sont mous jusqu'à un certain âge de 14 à 18 ans) et produit alors l'asymétrie de la tête.

Ces dernières années, la fréquence de ces cas en consultation pédiatrique a augmenté progressivement, avec actuellement une incidence de 40% chez les enfants de moins de 1 an. Cela s'explique par le fait que de 92 à aujourd'hui, dans le but de prévenir la mort subite du bébé, la position des nouveau-nés lorsqu'ils dorment a beaucoup changé. Maintenant, il est recommandé de dormir sur le dos, donc si le bébé est toujours placé du même côté ou de la même manière, il y aura une pression constante sur cette partie du crâne, ce qui provoquera la plagiocéphalie.

Le mois dernier, un nourrisson de moins de 2 mois présentant une plagiocéphalie positionnelle au niveau de l'os occipital (tête aplatie à l'arrière) a été amené en consultation. J'ai expliqué aux parents, qui étaient très inquiets, que c'est une pathologie qui a un traitement simple si elle est avant trois mois et qu'elle consiste en:

- En dormant, placez le bébé sur le dos dans le berceau, sur le côté proéminent de la tête.

- Placez-le face cachée le plus longtemps possible, lorsqu'il est éveillé seulement.

- Utilisez des tampons spéciaux, qui ont une dépression afin de ne pas soutenir l'os affecté.

- Faites des exercices pour le cou lorsqu'il existe une pathologie associée dans cette zone, comme le torticolis avec plagiocéphalie.

Si après 3 mois il n'y a pas d'amélioration, le comportement est orthopédique, ce qui doit être réalisé avant un an, car il y aurait un risque de maintien de la plagiocéphalie en raison de la fermeture des fontanelles et des sutures.

Le traitement orthopédique est effectué en plaçant ce qu'on appelle une bande orthopédique, qui est placée autour de la tête et aura des points de pression aux endroits requis. Les résultats sont très encourageants.

48% des bébés atteints de plagiocéphalie qui ne reçoivent pas de traitement à temps peuvent avoir des complications comment sont:

- Conséquences esthétiques qui à l'avenir peuvent générer de graves problèmes d'estime de soi, en particulier en raison des bulliyng qui peuvent être causés par leurs propres amis, camarades de classe et même des membres de la famille.

- Et possible retard psychomoteur et cognitif, car des zones du cerveau peuvent être altérées par manque de développement.

Mon patient suit actuellement une thérapie positionnelle et semble beaucoup mieux, alors je conclus en insistant sur le fait que la chose la plus importante pour éviter la plagiocéphalie est la prévention, bien sûr tant qu'elle est positionnelle, je recommande donc:

- Changez la position de la tête toutes les trois heures, pendant que le bébé dort dans le berceau, en intercalant le côté droit et le côté gauche.

- Lorsque vous allaitez, évitez que la tête du bébé appuie constamment sur l'avant-bras de la mère, c'est-à-dire qu'il est préférable de changer de position lors de l'allaitement.

- Tant que le bébé ne se retourne pas de lui-même, placez-le fréquemment sur le ventre lorsqu'il est réveillé.

- Consultez le pédiatre le plus tôt possible si vous observez une déformation de la tête de votre bébé.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Soin de la tête du nouveau-né pour éviter les malformations, dans la catégorie Nouveau-né sur place.


Vidéo: Troubles métaboliques du nouveau- né - Pr. Amrani Rim fac de médecine oujda morocco (Octobre 2021).