Les étapes de la grossesse

Faites un don de sang pendant la grossesse. Ce que tu dois savoir


Comme chaque année, le 14 juin est la Journée mondiale du don de sang, date choisie par l'Organisation mondiale de la santé pour sensibiliser la population au fait que des vies peuvent être sauvées d'un simple geste. La plupart des gens peuvent le faire s'ils sont en bonne santé et remplissent une série de conditions (poids, âge, conditions physiques ...), mais il y a aussi des cas où il faut être plus prudent, par exemple, Pouvez-vous donner du sang pendant la grossesse?

Le don de sang est une nécessité et en partie et à mon avis une obligation. Médicalement, c'est un élément de base pour notre santé et, selon les données fournies par le système national de santé, 4 dons sont nécessaires par an pour 100 habitants. ETn Espagne, nous sommes en route vers 50 millions d'habitants, ils ont donc besoin de 2 millions de dons par an pour garantir un système qui puisse nous aider tous.

Il existe de nombreux cas dans lesquels le don de sang n'est pas recommandé, sans entrer dans les détails, les maladies cardiovasculaires, les maladies hémorragiques, le diabète, l'hypertension, les maladies sexuellement transmissibles, le cancer ou la consommation de drogues, entre autres, sont des critères d'exclusion. De même, un critère d'exclusion temporaire est la réalisation d'un tatouage, un traitement médicamenteux, des interventions récentes ou un traitement oral.

Aujourd'hui je veux me concentrer, en tant que gynécologue, sur la situation de grossesse ou d'allaitement et la viabilité de donner du sang ou non avec un fœtus à l'intérieur de nous ou un bébé dans notre poitrine.

Après un don de sang, notre corps perd des composants qui circulent dans notre circulation sanguine. Environ 24 heures après l'extraction, notre corps a généralement récupéré tout le volume de liquide perdu, revenant à son niveau normal. Par conséquent, il est conseillé de ne pas effectuer d'activités physiques ou dangereuses qui nécessitent un effort supplémentaire.

Cependant, bien qu'il ne reste que 24 heures pour la récupération de la totalité de la quantité de sang, le taux de plaquettes ne revient à son état initial que trois jours après la perte de sang. Par conséquent, le risque inhérent d'un faible taux de plaquettes doit être préservé pendant cette période. Mais la chose ne s'arrête pas là, un autre composant de notre corps, qui sert à transporter l'oxygène, comme les globules rouges, peut mettre environ 60 jours pour revenir à son niveau initial. Il y a beaucoup plus de composants qui sont perdus avec l'extraction, je vous montre leur relation avec la situation de grossesse.

Il est clair que la grossesse n'est pas une situation, encore moins une situation de maladie ou d'invalidité, mais c'est une étape de la vie des femmes dans laquelle les risques qui peuvent exister dans notre environnement doivent être minimisés et où nos exigences sont particulières.

Il existe plusieurs risques et circonstances spécifiques pour lesquels un don n'est pas recommandé à cette étape, tels que:

- Fer
Pendant la grossesse, une plus grande quantité de fer est nécessaire pour le bon développement du fœtus, l'accouchement implique généralement une perte importante de taux de fer chez la mère (ce qui entraîne un temps de récupération). Le fer est intimement lié à la circulation sanguine.

Avec la possible extraction de sang à ce stade, les taux de fer diminuent nettement et peuvent provoquer une anémie, qui a été fréquente. À la fois l'anémie maternelle, qui conduit à de mauvaises conditions physiques chez la mère (malaise, étourdissements, perte de force, etc.), et, plus grave encore, l'anémie fœtale, qui dans les cas extrêmes peut entraîner la mort du fœtus.

- Oxygène
Un déficit sanguin sévère peut entraîner une hypoxie maternelle (manque d'oxygène), qui se traduit par des cas plus graves de manque d'irrigation de certains organes maternels, y compris, à ce stade, le placenta et la grossesse, ce qui en demande une grande quantité. d'approvisionnement en sang et d'oxygène, entre autres composants. Avec les conséquences que l'on peut imaginer pour le bon développement du fœtus.

- Plaquettes
La fonction des plaquettes est la guérison, un déficit de celles-ci lors de l'accouchement, de la césarienne, du curetage ou de l'avortement peut entraîner de graves conséquences d'hémorragie.

- Les anticorps
Les raisons du non-don ne sont pas simplement dues au risque éventuel de la mère ou du bébé, mais à des tiers. Après la grossesse, certaines femmes ont des anticorps qui peuvent entraîner des complications chez les patientes qui en reçoivent lors d'une transfusion.

Il n'est pas recommandé que le don éventuel après la grossesse ne soit fait que 6 mois après la naissance (ou l'avortement le cas échéant) ou la fin de l'allaitement. Dans ce dernier cas d'allaitement, il est recommandé, s'il est décidé de donner, une analyse de ces anticorps pour connaître leur viabilité dans l'employabilité de ce sang devant d'éventuelles patientes.

Cependant, le don pendant l'allaitement a toujours des bienfaiteurs et des détracteurs, chaque organisation en charge de l'extraction a généralement sa propre politique

Le système juridique espagnol répond à la question que nous nous posons, «Une femme enceinte peut-elle donner du sang?», et c'est précisément le décret royal 1088/2005 du 16 septembre qui abroge le précédent, qui fixe les exigences techniques et les conditions minimales d'hémodonation dans les centres et services de transfusion.

Ce décret indique qu'en cas de grossesse il y a «exclusion de six mois après l'accouchement ou l'interruption de grossesse, sauf circonstances exceptionnelles et à la discrétion du médecin» et n'indique pas expressément la période d'allaitement.

Pendant la recherche d'une grossesse, il n'y a aucune incidence, de sorte que le sang peut être donné sans incidence. Dans les cas où le sang est donné sans connaître une éventuelle grossesse récente, cela ne devrait pas entraîner une incidence plus élevée, car les besoins au cours du premier trimestre de la grossesse sont inférieurs à ceux des étapes suivantes. Enfin, chez les femmes menstruées, le don est tout à fait faisable.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Faites un don de sang pendant la grossesse. Ce que tu dois savoir, dans la catégorie Etapes de la grossesse sur place.


Vidéo: Apprendre la chirurgie sur des cadavres qui respirent - Le Magazine de la santé (Octobre 2021).